La littérature taïwanaise de science-fiction examinée dans la revue Monde chinois 2017/51-52

Nous avons le plaisir d’attirer votre attention sur les aspects de la littérature de science-fiction taïwanaise qui sont étudiés dans le dernier double numéro du Monde Chinois (N° 51-52, 2017/3-4), intitulé Le « rêve chinois » et ses doubles.

Un article de Gwennaël Gaffric interroge la société taïwanaise à travers l’histoire de sa littérature, en contraste avec les sociétés chinoise et hongkongaise :

Histoire et les enjeux de la littérature de science-fiction sinophone

Les contextes socio-historiques sont encore étudiés sous l’angle des traductions et d’une plongée dans leurs paratextes :

Histoire de la traduction de 1984 de George Orwell dans le monde sinophone

Dans un troisième article relatif à Taïwan, Coraline Jortay explore les apports narratifs du chinois au genre de la science-fiction, à partir de l’analyse d’un roman :

Aux frontières de l’identité : pronoms, classificateurs et focalisation narrative
dans Membrane de Chi Ta-wei

Vous trouverez le sommaire du numéro et les résumés des articles sur le site de cairn.info.

Si votre intérêt pour la science-fiction est double, notez aussi que l’antenne de Taipei du CEFC organise le 11 mai 2018, avec Jean-Yves Heurtebise un séminaire autour de son article centré sur la Chine, auquel participera aussi le professeur Xiaobin Yang intitulé :

Analyzing Science-Fiction literature in China as a cognitive category, a literary genre and a political evidence.

L’évènement aura lieu en anglais de 15:00 à 16:30 au Center for Humanities and Social sciences de l’Academia Sinica, salle B202.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.