Le Magicien sur la passerelle (Wu Ming-yi)

Wu Ming-yi, Le Magicien sur la passerelle (Asiathèque, « Taiwan Fiction », trad. G.Gaffric)

Lien vers le site de l’éditeur : http://www.asiatheque.com/fr/book/le-magicien-sur-la-passerelle

Présentation de l’éditeur : Sur la passerelle reliant le bâtiment « Ai » (Amour) et le bâtiment « Hsin » (Confiance) du grand marché de Chunghua, à Taipei, un magicien exerce son art. Autour de lui, tout un monde s’active dans de petits métiers. Le narrateur, qui a une dizaine d’années à cette époque-là, tient un stand de semelles en face de l’illusionniste. Comme ses camarades, il est fasciné par ses tours, dont certains dépassent la mystification habile du prestidigitateur et semblent mener à de mystérieux mondes parallèles. Devenu adulte et toujours hanté par ce troublant personnage, il interroge ceux de sa génération qui ont pu avoir naguère des contacts avec lui. L’évocation du souvenir du magicien donne lieu à une mosaïque de récits, tantôt drôles, tantôt poignants, où le marché devient le royaume de l’aventure et du fantastique et où se révèlent les rêves et les angoisses existentielles des jeunes Taïwanais de la capitale.



Citer ce billet
Administrateur (2017, 7 août). Le Magicien sur la passerelle (Wu Ming-yi). Études Taïwanaises. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oklt

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search